Le cadavre adoré: Sappho à Byzance?